Les enjeux écologiques dans l’activité du jardinier paysagiste

Réinventer son métier avec les préoccupations environnementales : un réel enjeu pour les paysagistes jardiniers.

La demande ne cesse de croître, que ce soient les particuliers ou les collectivités, les clients recherchent des solutions adaptées à notre écosystème actuel.

Aujourd’hui, la volonté d’inclure les démarches écologiques dans les aménagements extérieurs est une réelle préoccupation. L’objectif est de tendre vers un aménagement urbain respectant le développement durable.

Pour citer différentes mises en pratiques :

  • Les sols extérieurs plus écologiques : pierres naturelles, réutilisation de gravats
  • L’installations de murs végétaux
  • Les espaces verts incluant des systèmes de drainage alternatifs
  • Plantations de haies bocagères favorisant la biodiversité
  • Systèmes d’arrosage goutte à goutte
  • Éclairages solaires ou peu énergivores

Ainsi, lors de la conception d’un projet paysager, le jardinier paysagiste intègre dans son analyse de création, les sciences du vivant et des végétaux, la botanique ou encore l’arboriculture.

Si cette démarche écologique fait partie intégrante de vos services, il est judicieux de la mettre en avant pour vous différencier de vos concurrents.

Besoin d’un conseil à ce sujet ?

Contactez un conseiller spécialisé en communication et digital chez Cerfrance Gironde.