30|01|2017

Exporter : Focus sur le Volontariat International en Entreprise

Mise à jour février 2020

Vous aimeriez augmenter votre chiffre d'affaires en développant vos ventes à l'étranger, mais vous n'osez pas vous lancer à l'export. Avez-vous déjà pensé à opter pour le Volontariat International en Entreprise ?

Se développer à l’international n’est pas réservé qu’aux grands groupes. Pour preuve, les PME sont considérées comme le moteur des exportations françaises. Malgré cela, certains dirigeants estiment que développer leurs activités à l’export est impossible car ils ne disposent pas des ressources humaines, financières et/ou logistiques pour aller à l’international. Cependant, des dispositifs d’aide à l’export existent. Le Volontariat International en Entreprise, dont le succès augmente d’année en année, en est un et, c’est peut-être la solution qu’il vous faut.

Qu’est-ce que le VIE ?

Il s’agit d’un dispositif de volontariat civil en entreprise. Créé en 2000, le VIE permet aux entreprises françaises de confier à un volontaire, homme ou femme, une mission à réaliser à l’étranger. La durée de la mission varie entre 6 et 24 mois maximum.

Il est à noter que le volontaire n’est pas salarié de l’entreprise étant donné que le dispositif est entièrement géré par Business France, organisme public d’accompagnement des entreprises à l’export. Cela permet donc à l’entreprise de se charger uniquement du suivi de la mission confiée au volontaire et représente un des principaux avantages du VIE.

Qui peut bénéficier du VIE ?

Toutes les entreprises françaises peuvent bénéficier du dispositif de VIE pour se développer à l’international. La majorité des entreprises ayant recours au VIE disposent d’une filiale ou d’une structure partenaire pour faciliter la mission de volontariat. Néanmoins, dans le but de stimuler les exportations, Business France propose des solutions d’accueil des volontaires (ex. : espace de travail au sein de la Mission Economique de l’Ambassade de France du pays d’accueil) ou de portage pour les PME primo-exportatrices.

Concernant le choix des volontaires, il revient à l’entreprise, qui peut s’aider des services de Business France pour recruter la personne ayant un profil correspond aux besoins de la mission à réaliser. Il y a tout de même des critères d’éligibilité à respecter. Les volontaires sont âgés de 18 à 28 ans et de nationalité française ou citoyens d’un des pays membres de l’Espace Economique Européen. En revanche, aucune condition de diplôme ou d’expérience professionnelle n’est exigée.

Enfin, les missions à confier en VIE peuvent être de différentes natures (commerciales, techniques et/ou scientifiques) selon les besoins de développement de l’entreprise et les compétences du volontaire.

Quelles sont les démarches pour bénéficier d’un VIE ?

L’entreprise désireuse de mettre en place ce dispositif doit se rapprocher de Business France pour disposer de l’agrément VIE qui permet de conclure des conventions de volontariats internationaux. Cet organisme vous accompagnera également dans le calcul du budget  nécessaire à l’intégration d’un volontaire. En outre, sachez que des aides régionales et nationales existent pour faciliter le développement export des entreprises, telles que le Prêt Développement Export ou encore le crédit d’impôt export pour couvrir les frais de prospection commerciale à l’étranger.



Cerfrance Gironde

à savoir aussi ...

Exporter

06|03|2017

Commerce International : Tout savoir sur les Incoterms

> Lire la suite

Exporter

17|03|2017

Votre entreprise est-elle prête pour l'export ?

> Lire la suite

Exporter

20|03|2017

Les différentes étapes pour réussir mon implantation à l'étranger

> Lire la suite

Exporter

01|06|2017

Exporter : Comment construire son offre commerciale export ?

> Lire la suite
> Plus d'actualités
Cerfrance Gironde © 2020 - tous droits réservés   mentions légales   protection des données    création Influa Agence web ©2019